4 juin 2018
Rencontrez Katrina, développeuse de logiciels chez Vigilant

Retour

Je crédite ma carrière de développeuse de logiciels à mes parents, qui étaient eux-mêmes programmeurs. Quand j’étais jeune, les filles étaient souvent encouragées à poursuivre des carrières dans l’éducation, le droit et la médecine tandis que les jouets et les loisirs liés à la technologie étaient commercialisés auprès des garçons. Grâce à mes parents, j’ai été exposée à l’informatique à un jeune âge quand ils m’ont offert un ordinateur le jour de mes huit ans. Durant ma scolarité, ils ont encouragé mon intérêt pour les mathématiques et les sciences jusqu’à ce que je termine mes études à l’Université Concordia en 2013 avec un diplôme en génie informatique. Je pense qu’il est important que tout le monde soit exposé tôt à la technologie et, si on manifeste de l’intérêt qu’on soit encouragé à le poursuivre.

En tant que programmeuse, je commence ma journée chez Vigilant dans le train et je profite du trajet pour lire les messages de notre canal de communication interne tout en écoutant le podcast “The Daily”. Une fois arrivée au bureau, je rentre en réunion d’équipe où je me familiarise avec les projets de mes collègues. C’est très important en tant que développeur de tests. Chez Vigilant, la collaboration est un prérequis. Je ne suis pas seule responsable du travail que nous produisons. Tout est un travail d’équipe et nous développons continuellement nos compétences et nos processus de travail, ce qui me rend fière. Le reste de ma journée je me concentre sur le développement et la révision de code, avec un peu de temps pour encadrer nos stagiaires.

En tant que développeuse de logiciels, je crois en l’application du paradoxe de Socrate à tous mes projets - la seule chose que je sais, c’est que je ne sais rien. Pour être un bon développeur de logiciels, vous ne devez pas avoir peur de remettre en cause les choses. Pour être un bon développeur de test, vous devez aimer remettre en cause les choses. Il est important d’aborder chaque projet ouvertement, avec une volonté d’apprendre - et une volonté d’échouer.

Quand on me demande conseil pour devenir développeur, ma réponse est toujours de suivre sa passion pour l’ingénierie - la vie est plus épanouissante quand vous faites ce que vous aimez. Il est vrai que le domaine est plus fortement masculin en ce moment, mais comme plus de filles sont exposées à la technologie et encouragées à la poursuivre, les choses vont s’équilibrer bientôt et je suis impatiente de voir ces changements.

Partager
fb

Contenu similaire

Nous utilisons des témoins (cookies ou équivalent) afin de mesurer la performance de notre site web et afin d’améliorer votre expérience sur notre site web. En cliquant sur "D’ACCORD" et en continuant d'utiliser ce site web, vous acceptez l'utilisation de ces témoins. Pour plus d'information et pour apprendre comment vous pouvez changer vos paramètres de témoins, veuillez consulter notre Politique de Confidentialité